Boussy

Biographie  Photos  Films   Ajouter un commentaire

Biographie de Boussy (Poussy) (بوسى)

Actrice égyptienne de son vrai nom Safinaz Mostafa Kadri. Née le 26 Novembre 1953 dans le quartier de Choubra du Caire où elle suivra sa scolarité. Tout va commencer quand la famille Kadri composée de ces deux parents, Boussy, ainsi que de ses deux sœurs, Noura devenue également actrice par la suite, et sa sœur Houda déménageront au quartier Missr El Jadida. En effet, leur nouveau voisin se trouvera être le réalisateur et poète Abdel-Rahmane El-Khamissy. Ce dernier va proposer aux deux petites filles Kadri, Boussy et sa sœur Noura, de participer à l’émission de télévision pour enfant "Le paradis des enfants". Surnommée Boussy par sa mère, La petite Safinaz le choisira comme nom de scène. La petite animatrice va alors révéler de réelles aptitudes pour la comédie et une grande aisance face à la caméra. Elle sera engagée à l’âge de huit ans pour jouer son premier film, "Revient maman" en 1961. Le public va découvrir la performance de la petite Boussy quand elle incarnera la fille de Sabah et Imad Hamdi dans le film "Les nuits Chaudes" et dans "Cet homme je l’aime" en 1963. Jeune adolescente, elle jouera quelques scènes dans le film "Un peu de peur" avec Chadia et Mahmoud Morsy en 1969. En 1971 elle obtiendra son premier grand rôle dans le film "Sans pitié" de Niazy Mostafa avec Farid Chawki. Elle continuera à tourner dans de nombreux films avant de finir naturellement comme héroïne dans certaines productions à partir des années soixante-dix. L’actrice Boussy qui aura tourné ses premiers rôles en tant qu’enfant finira par cumuler plus d’une centaine de films sur une carrière de cinquante ans. De même qu’on la verra jouer dans de nombreuses séries et de manière plus importante à partir des années quatre-vingts dix. Sans oublier ses différents rôles dans les pièces de théâtres, qu’elle aura interprétées au début de sa carrière.
Parmi ses films on pourra citer :
- Karaouna en 1993.
-Les diables de la ville (Chayatin el madina) en 1991.
-La rancune d’une femme (Hikd imr’aâ) en 1988.
-Le jeu des grands (Louebat elkibar) en 1987.
-Des racines dans l’air (Joudour fi sama’e) en 1986.
–Les femmes (Enissa’e) en 1985.
-Le joueur de flûte (‘El Zamar) en 1985.
-Les monstres du port (Wouhouch elmina’e) en 1983.
-L’amour en automne (El houb fil kharif) en 1983.
-Toujours mon amour (Daimen habibi) en 1980.
-La malédiction de la vie (Laenat elzaman) en 1979.
-Sans mariage c’est mieux (Bidoun Zawaj Afdal) en 1978.
-Une chatte sur le feu en 1977.
-Les victimes (Edahaya) en 1975.
- Les géants (El amalika) en 1974.
-La taverne de l’ivresse ( El soukaria) en 1973.
-Une maison de sable (Bayt mina erimal) en 1972 -Sans Pitié (Bila rahma) en 1971 -La fille d’Antar (Bint Antar) en 1964.

Vie personnelle

A l’âge de 15 ans la jeune Boussy tombe éperdument amoureuse d’un jeune acteur qui a déjà fait ses preuves dans quelques films. Mais en raison de son jeune âge ses parents vont s’opposer à toute relation amoureuse ou mariage de leur fille. Mais Boussy qui semblait résolue et décidée ne va pas renoncer à son amour. Comme pour prouver à tous que ce n’est pas une amourette passagère d’adolescente, elle va insister. Après quelques mois, et l’intervention de certains amis de la famille qui appréciaient Nour El-Charif, ses parents finiront par céder, ils vont accepter des fiançailles dans un premier temps. Une année plus tard, en 1972, le couple va se marier et leur union durera trente-trois années. Ils auront ensemble deux filles, Sara devenue réalisatrice, et Maha qui suivra les pas de ses parents en devenant à son tour actrice. Le couple aura eu également un fils, Oussama, qui décèdera à l'adolescence. Malgré son mariage précoce et sa carrière d’actrice Boussy poursuivra ses études et obtiendra un diplôme universitaire en commerce. L’actrice Boussy va connaitre une période mouvementée à l’arrivée des années 2000. Tout va commencer quand elle va vivre une terrible épreuve lors de son séjour au Maroc, où elle s’était rendue pour participer au festival du film de Titouan. En effet, sur la route et en compagnie de quelques collègues dont Leila Iloui, la voiture qui les transportait va quitter la route et faire plusieurs tonneaux. Même si les trois autres passagers s’en sortiront pratiquement indemne, Boussy quant à elle sera plus grièvement blessée. Elle aura de nombreuses fractures et coupures au visage. Elle sera hospitalisée d’urgence au Maroc. Elle devra y séjourner un certain temps puisque son état ne pouvait permettre de la transporter en Egypte. En raison des blessures à son visage elle devra abandonner les tournages et renoncer à sa carrière, tout au moins dans un premier temps. Après quelques mois de convalescence, c’est au tour de son couple de voler en éclat. Car Boussy et son premier grand amour, Nour El-Charif vont se séparer en 2005.
Ecrit Par Bach M-D

Ajouter un commentaire





Sites Associés

 Box Office Cinéma


Copyright © 2010-2014 L'Egypte en Film Tous droits résèrvés